Nature Aubrac

Conférence du 5 juin 2003

Conférence du 5 juin 2003

On juin 5, 2003, Posted by , In Articles de presse, By ,,,, , With Commentaires fermés sur Conférence du 5 juin 2003

 

Article paru dans Midi Libre le dimanche 8 juin 2003 Retour

 

Espalion Cinéma Rex le 8 juin 2003 

Nature Aubrac, club Fondation Nicolas Hulot

La nature mérite bien que l’on se penche sur son sort

La soirée s’inscrivait dans le cadre du Printemps de l’environnement.


Sylvie Michelin, Henri Pagès et Renaud Dengreville, trois conférenciers pour un même combat.

     Preuve de l’intérêt des Espalionais pour tout ce qui touche l’environnement, le cinéma Rex affichait, ce jeudi, complet pour la soirée diaporama animée par Henri Pagès, technicien supérieur des Eaux et Forêts, Sylvie Desvignes-Michelin, grande spécialiste de la flore et des écosystèmes, et Renaud Dengreville, photographe animalier.
    Cette remarquable soirée était proposée à l’initiative de Nature-Aubrac, club Fondation Nicolas Hulot que préside Régine Vidal, dans le cadre du Printemps de l’environnement 2003 (semaine du développement durable). Elle avait donc le soutien du ministère de l’Écologie et du Développement Durable.
     Les trois diaporamas commentés « en direct » par leurs auteurs voulaient surtout amener réflexion et prise de conscience du public. En première partie, l’ex-Espalionais aujourd’hui Lozérien à Meyrueis, Henri Pagès, a, avec quelques vues à valeur d’exemple, essayé de faire comprendre le phénomène social « tourisme et éco-tourisme ». Pour une plus grande « éco-citoyenneté », il convenait d’aborder le côté écologique mais aussi les côtés économiques et sociaux.
    Sylvie Desvignes-Michelin est à la fois une botaniste pointue et une photographe remarquable. A travers l’exemple du plateau de l’Aubrac tout proche, riche de plus de 1 500 espèces végétales et d’une bonne dizaine d’habitats d’intérêt communautaire, son diaporama marque les esprits tant pour la qualité de sa présentation des problèmes de bio-diversité et de sa conservation d’une flore particulièrement riche et souvent rare, que par la qualité artistique de ses diapositives qui vont parfois jusqu’à faire oublier le message. De nombreuses espèces végétales ont déjà disparu, 10 % sont menacées à brève échéance… et pourtant nous ne vivons que grâce aux plantes !
      Des initiatives multiples fleurissent: réserves, conservatoires, Natura 2000, etc. Mais il reste beaucoup à faire pour éviter le pire.
     C’est sur le thème de « l’eau », élément essentiel, que Renaud Dengreville montre que le comportement de l’homme s’est considérablement modifié. Encore dans beaucoup de pays de cette planète, ce précieux liquide reste rare, alors que d’autres gaspillent et polluent sans compter ! « Pourtant, tout être vivant traverse obligatoirement un stade liquide ». « C’est cette même eau qui depuis 4 milliards d’années sert à cette élaboration».
      Le débat ouvert par les trois conférenciers avec la salle a eu le mérite de poser certains problèmes, même si parfois ils fâchent. Mais la réflexion est toujours source d’un premier pas amenant vers la sagesse, et donc un plus grand respect de la nature.

.

Comments are closed.