Nature Aubrac

Le parc naturel régional de l’Aubrac prend forme

Le parc naturel régional de l’Aubrac prend forme

On janvier 20, 2012, Posted by , In Articles de presse, By ,,,, , With Commentaires fermés sur Le parc naturel régional de l’Aubrac prend forme

Retour

Paru dans Centre Presse le 19 janvier 2012

Ce sont 47 communes aveyronnaises qui sont concernées.

La réunion du bureau de l’association d’émergence du Parc naturel régional (PNR) de l’Aubrac, qui s’est tenue hier à Aumont-Aubrac en Lozère sous la présidence de Martin Malvy, a été l’occasion « d’avancées notables » de l’aveu de l’ensemble des participants.

Le consensus l’a donc emporté très largement à l’issue d’une énième rencontre qui a notamment réuni les représentants des trois régions administratives (Languedoc-Roussillon, Auvergne et Midi-Pyrénées) et des trois départements (Lozère, Cantal et Aveyron) concernés. Preuve des progrès enregistrés hier: un périmètre a été décrété.

Il englobe 12 communes dans le Cantal, 48 dans la Lozère et 47 pour notre département, après que Pierrefiche a finalement été intégré, six mois après que l’ensemble du canton de Mur-de-Barrez a obtenu une place dans ce qui ne constitue pour l’heure qu’un projet de contours.

« Il faut encore que les communes acceptent de s’y retrouver », avance prudemment André Valadier. Mais le président du Syndicat des communes aveyronnaises de l’Aubrac (SCAA) ne boudait pas son plaisir à l’heure de tirer le bilan d’un travail de longue haleine réalisé sur le terrain où « l’ensemble des élus s’est réellement approprié ce territoire ».

Ainsi l’Aubrac, avance-t-il, fut-ce prudemment, vers la réalisation d’une carte d’identité que les acteurs croient la plus fidèle possible à la réalité du terrain, quand bien même ont-ils quelque peu élargi le périmètre du PNR, hier.

Mais les 16 réunions de travail menées notamment par Arnaud David, fraîchement embauché en tant que chef de projet ont, semble-t-il, porté leurs fruits.

Équilibre respecté

« Nous avons décidé ensemble de bien amarrer ce parc délimité visuellement par le Lot, la Truyère et l’autoroute (A75, NDLR), veut croire André Valadier. Mais nous avons intégré également les communes jouxtant ces limites, pour pouvoir agir sur les deux rives du Lot, par exemple, lorsqu’il sera question de l’eau».

Car c’est bien autour de critères préalablement définis comme définissant au mieux le territoire Aubrac que ces collectivités se réunissent sous la bannière du PNR. Des critères à partir desquels s’est, jusqu’à hier, peu à peu bâti le Parc. « J’ai l’habitude de parler du coeur et du corps. Le coeur de 1’Aubrac doit être généreux avec la périphérie, le corps, tant qu’il le peut. S’il va trop loin, le coeur ne tient plus », lâche André Valadier, convaincu que l’équilibre trouvé est décidément le bon.

Objectif 2014

Mais, outre le périmètre d’étude, la réunion d’hier a également permis d’aller beaucoup plus loin et de se rapprocher de la concrétisation de ce PNR. Ainsi, un calendrier a également été arrêté, de même qu’une méthode de travail qui, semble-t-il, sied à l’ensemble des acteurs.

Ainsi l’étape d’hier va permettre aux Régions de délibérer dès le mois de mars sur le périmètre du PNR, puis d’envoyer l’ensemble du dossier à l’État qui devra trancher. Pour beaucoup, il ne s’agit là que d’une formalité, tant le PNR en question respecte l’ensemble des critères, et se positionne idéalement pour devenir le 47e parc français.

Le délai serait de l’ordre de 4 à 6 mois, ce qui, selon Arnaud David, responsable du projet, pousse à septembre 2012 et la création effective du syndicat mixte de préfiguration en charge d’élaborer le contenu du projet, sur des thèmes aussi vastes que la santé, l’eau, la culture, etc.

Ce n’est qu’en 2013 que seront montées les premières actions concrètes, pour une labellisation du parc espérée dès 2014.

« Désormais, le syndicat de préfiguration est déjà dans l’action », conclut André Valadier, qui sait aussi que le PNR de l’Aubrac, aussi prometteur soit-il, n’existera vraiment qu’autour de projets réellement identifiés. Il n’en a jamais été aussi proche.

PASCAL LAVERSENNE

Comments are closed.