Nature Aubrac

Projet de forage sur l’Aubrac : une association va voir le jour

Projet de forage sur l’Aubrac : une association va voir le jour

On mars 20, 2012, Posted by , In Articles de presse, By ,,, , With Commentaires fermés sur Projet de forage sur l’Aubrac : une association va voir le jour

Retour

Paru dans Centre Presse le 19 mars 2012

Elle aura pour but de promouvoir une solution alternative.

À la suite du projet de forage sur l’Aubrac dénommé Aloz (notre édition de jeudi) porté par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), Jean Aldebert, conseiller municipal de Nasbinals, a organisé vendredi soir une réunion d’information et de sensibilisation. Ce dernier a souligné les conséquences selon lui néfastes d’un tel forage à 300 m entre Nasbinals et Saint-Chély-d’Aubrac, comme le fait de « siphonner les nappes d’eau souterraines qui créera un défaut de pression avec comme conséquence de tarir tous les points d’eau, sources et autres alimentations des ruisseaux, en altitude. Les conséquences seront observables sur tout le plateau de l’Aubrac et non pas uniquement près de la zone de pompage

De son côté, pour rappeler la genèse du projet, Alain Astruc, élu d’Aumont-Aubrac, a présenté la démarche de sa commune qui avait entamé des négociations avec celle de Marchastel (au coeur du plateau de l’Aubrac) pour y trouver un complément d’adduction d’eau nécessaire à l’évolution de sa démographie. Mais il affirme « que ce projet n’a rien à voir avec Aloz qui voit bien plus grand». Le conseil municipal de Marchastel a voté contre ce projet.

Un projet alternatif a été proposé par Jean Aldebert. Il consiste à créer une retenue d’eau d’une cinquantaine d’hectares. Pour promouvoir ce projet, une association va voir le jour. Le bureau s’est constitué lors de la réunion. Cette association pourrait s’appeler «Zola», anagramme d’Aloz. «L’information auprès des municipalités de l’Aubrac sur les risques encourus, la recherche d’expert géologue mais aussi juridique afin de maîtriser les différentes facettes du projet, le pilotage des plans d’action envisagés collectivement, la promotion de toutes solutions alternatives moins préjudiciables», telles seront les autres missions de cette future association, a conclu Jean Aldebert.

Comments are closed.